Propulsion électrique

L’électromobilité gagne encore en popularité – en dépit de la pandémie de coronavirus

Avenir électrique

La demande de véhicules électriques poursuit sa croissance soutenue, en Suisse également. Alors que le marché de l’automobile fléchissait considérablement pendant la pandémie de coronavirus, les véhicules électriques ont continué de progresser.

L’année 2020 a également été très difficile pour la branche automobile. Selon les chiffres d’auto-suisse, les ventes de véhicules ont baissé en Suisse de 75000 unités par rapport à 2019, soit un recul de 24%. Mais il est réjouissant de constater que les Suissesses et les Suisses sont toujours plus nombreux à plébisciter les modèles électriques et à se détourner des modèles essence et diesel. C’est près de 20000 voitures tout électriques qui ont été immatriculées en 2020, soit une augmentation de presque 50% par rapport à l’année précédente. Au total, la part de marché des véhicules électriques (e-autos et hybrides) par rapport aux nouvelles immatriculations se monte à 14,3%. Les objectifs de la Feuille de route mobilité électrique (15% d’ici 2022) ont ainsi déjà presque été atteints l’an dernier.

Concurrence pour Tesla

Un coup d’œil sur la statistique des voitures à batterie électrique les plus vendues (c’est-à-dire sans les hybrides) montre que le modèle 3 de Tesla demeure l’un des plus appréciés, et de loin. Avec un taux de croissance modeste (0,5%), Tesla a globalement vendu en Suisse moins de véhicules que l’année précédente, et ceci pour la première fois. Cela est vraisemblablement dû à l’élargissement significatif de la palette de modèles. On remarque ainsi que trois modèles nouvellement lancés sur le marché caracolent déjà dans le Top 10 – ID3 de VW, Mini Cooper et Skoda Citigo iV (voir graphique). Quant à la Renault Zoe, déjà bien connue, elle a enregistré l’an dernier des chiffres de vente encore nettement meilleurs qu’en 2019. Non seulement la clientèle dispose désormais d’un choix élargi, mais probablement bientôt aussi de prix en baisse sous la pression de la concurrence.

Tesla est toujours en tête, mais la concurrence – Renault, BMW et Cie – gagne du terrain.

(Graphique: Swiss eMobility)

Prix d’achat supérieur, exploitation meilleur marché  

Pour beaucoup d’automobilistes, le prix constitue toujours un obstacle empêchant la transition vers un modèle électrique en remplacement d’un véhicule thermique. Claudio Pfister, directeur de la société spécialisée e-mobile, souligne: «Pour les utilisateurs traditionnels, une mobilité efficiente est aujourd’hui encore liée à des investissements importants. Mais en y regardant de plus près, on s’aperçoit que le cycle de vie d’une voiture conventionnelle (100000 à 200 000 km) se traduit par des frais de carburant de 10000 à 40 000 francs», sans compter les coûts de maintenance réguliers. A l’inverse, les voitures électriques se distinguent par des coûts d’exploitation modestes: le courant électrique est bien meilleur marché que le carburant et la maintenance est généralement plus économique. Claudio Pfister estime donc qu’à l’image de la substitution du chauffage à mazout par la pompe à chaleur, la Suisse va suivre la tendance globale vers une mobilité électrique toujours plus efficiente.

Le guide avec des exemples pratiques publié par SuisseEnergie propose des mesures concrètes et des exemples pratiques pour inciter les communes et les villes à encourager l’électromobilité. Ce guide traite notamment des domaines de la planification, du conseil et de l’infrastructure. D’autre part, la Société suisse des ingénieurs et architectes SIA a publié l’an dernier le cahier technique 2060. Celui-ci contient des recommandations concernant les infrastructures pour l’électromobilité à l’intention des propriétaires et gestionnaires immobiliers.

Produire sa propre électricité

Recharger une voiture électrique nécessite du courant. En raccordant la borne de recharge à l’installation photovoltaïque sur le toit, les propriétaires de maison peuvent produire eux-mêmes une part de l’électricité nécessaire – qui plus est à moindre coût et de manière écologique. Avec un système de gestion de charge, le cycle de charge peut être coordonné à d’autres appareils tels que pompes à chaleur, chaudières ou machines à laver. De la sorte, l’autoconsommation augmente et le rendement de l’installation PV également. L’installation d’une borne de recharge et le raccordement à l’installation PV devraient être confiés à un installateur-électricien qualifié, au courant des normes et des exigences concernant le raccordement des bornes de recharge. Il convient également de contrôler l’installation électrique dans les anciens bâtiments en particulier. C’est la seule manière de recharger à pleine puissance durant plusieurs heures de manière sûre.

Il reste beaucoup à faire

Malgré le développement réjouissant de la mobilité électrique, il reste encore et toujours des défis à relever. Le 10e baromètre des consommateurs des énergies renouvelables montre par exemple qu’un grand nombre de personnes ignorent l’influence de la mobilité sur la protection du climat. Un sondage effectué dans le cadre du baromètre indique que seuls 24% des Suissesses et des Suisses sont conscients qu’il est possible de réduire les émissions de CO grâce à des formes durables de mobilité. Et seuls 18% des sondés savent combien de grammes de CO par kilomètre leur véhicule émet. De telles lacunes ont un impact négatif sur l’environnement, puisque le trafic en Suisse est responsable d’un tiers des émissions de CO – dont 75% proviennent des voitures de tourisme.

Le sondage met cependant en évidence l’intérêt du public pour la mobilité durable. Environ la moitié des sondés estiment qu’ils pourraient acheter une voiture électrique au cours des cinq prochaines années. De surcroît, 60% des personnes interrogées sont d’avis que la voiture électrique apporte une contribution essentielle à la réduction des émissions de CO. On voit donc également poindre des signes positifs indiquant que les obstacles bloquant une large pénétration du marché par les véhicules électriques peuvent être encore surmontés.

Nouvelles batteries

Plus d’autonomie et de sécurité pour les voitures électriques

En savoir plus

Recevez les actualités et astuces dans votre boîte e-mail grâce à notre Newsletter.

Inscrivez-vous maintenant.

Trouvez un conseil personnalisé près de chez vous.

ou

Nous utilisons des cookies pour simplifier votre navigation sur notre site. En poursuivant la visite de ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ainsi que les dispositions de l'Association suisse d'achats électro aae société coopérative en matière de protection des données. Pour en savoir plus sur la protection des données et sur les cookies, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.

Accepter